Les Samsung Galaxy S8 et S8 Edge devraient intégrer un scanner rétinien

acheter galaxy S8 au meilleur prix
Notez cette page!

Les premiers smartphones ne bénéficiaient pas de dispositifs de sécurité avancés – probablement parce que ce besoin ne se faisait pas encore ressentir parmi les consommateurs. Mais avec une seule barrière de protection se résumant à un code pin de 4 chiffres  pour accéder aux données d’un smartphone, se pose désormais la question brûlante de la sécurité de nos données.

En effet, avec la masse croissante d’informations stockées dans un smartphone, il ne fait aucun doute que la sécurisation des données personnelles est devenue incontournable.

scanner-iris

Divers dispositifs de sécurité

Samsung l’a bien compris, et c’est pourquoi la société investit depuis maintenant plusieurs années pour pouvoir offrir une solution efficace dans ces smartphones.

D’autres dispositifs de sécurité ont été imaginés par plusieurs sociétés, comme Bodyprint, qui permet de reconnaître un utilisateur grâce à ses phalanges, son poings, ses paumes ou encore le bout de ses doigts. Toutefois, ce type de dispositif est aujourd’hui considéré comme peu fiable du fait de la possibilité de tromper ce type de capteurs.

La fiabilité des dispositifs de recocnnaissance d’empreintes digitales est aussi décriée, car il est assez simple de créer des copies de ces empreintes en utilisant une encre spéciale, comme le prouve cette vidéo :

Mais alors pourquoi faire confiance à un capteur oculaire ? Tout simplement parce que chaque iris est unique – même les vrais jumeaux ne possèdent pas un iris totalement identique. Il est par ailleurs impossible pour le moment de parvenir à recréer une « copie » d’iris, qui permettrait de déjouer ce système de sécurité.

Samsung avait déjà tenté par le passé d’intégrer un capteur oculaire dans l’un de ses smartphones. Ce fut le cas avec le Galaxy S4 : doté d’une technologie de reconnaissance oculaire, il était censé permettre à son propriétaire de pouvoir consulter une page web en regardant simplement vers le haut ou vers le bas. Mais cette fonctionnalité n’était pas très fiable, et n’a pas su séduire les consommateurs.

Samsung dote ses modèles d’une technologie de reconnaissance oculaire

En mai 2016, Samsung a présenté sa Galaxy Tab Iris en Inde qui intègre déjà cette fonctionnalité.

Le galaxy Tab Iris de Samsung, la première tablette à intégrer une technologie de reconnaissance oculaire destinée à améliorer la sécurité des données personnelles

Le galaxy Tab Iris de Samsung, la première tablette à intégrer une technologie de reconnaissance oculaire destinée à améliorer la sécurité des données personnelles

Avec la sortie du Galaxy Note 7, puis du Galaxy S8, c’est la première fois que cette technologie sera proposée au grand public dans un smartphone.

Tout comme le lecteur d’empreintes digitales qu’il sera toujours possible d’utiliser, le scanner rétinien du Galaxy Note 7 pourra permettre de déverrouiller son smartphone, mais aussi de s’authentifier lors d’une commande en ligne.

Le dispositif qu’utilisera le Galaxy Note 7 sera assez complexe.

Comment fonctionne-t-il ? Dans un premier temps, il va scanner les yeux de l’utilisateur grâce à une double lentille. Il va ensuite scanner le visage de l’utilisateur à l’aide d’une troisième lentille. Il ira ensuite vérifier que l’iris et le visage qui viennent d’être scannés sont bien les mêmes que ceux qui sont présents dans sa mémoire.

Le fonctionnement d'un scanner d'iris

C’est le processeur d’applications qui contrôlera les rayons infrarouges, ce qui pourrait rendre la reconnaissance oculaire plus longue que la reconnaissance des empreintes digitales. Il est possible que le scanner soit couplé à un système de lumière infrarouge qui permettrait de reconnaître l’oeil de l’utilisateur dans le noir. Cela pourrait d’ailleurs venir augmenter le coût des futures smartphones proposés par la firme japonaise.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply